Sonorisation des intervocaliques

Sonorisation des consonnes intervocaliques sourdes

Une consonne sonore est prononcée avec vibration des cordes vocales (D, G, B, V, Z), tandis que les consonnes sourdes sont prononcées sans cette vibration (T, K, P, F, S). Comme les voyelles sont sonores, la vibration des cordes tend à se maintenir lors de l'articulation d'une consonne située entre deux voyelles.

Dans l’ensemble de la Romania occidentale, les consonnes vocaliques sourdes se sont sonorisées au cours du roman I, au début du V° siècle. Seule une petite zone au cœur des Pyrénées n’a cependant pas connu cette sonorisation, elle concerne les parlers aragonais ainsi que le gascon de la vallée d’Aspe :
üT > D, üK > G, üP > B, üF > V, üS > Z,
mais cette évolution s’étend aussi à
üTR > DR, üCR > GR, üPR > BR, üPL > BL, üCL > GL

Sonorisation des consonnes intervocaliques en roman I, parler sigolénois

 

R I

R II

R III

R IV

forme écrite

rŏta « roue »

ròda > ròdza

ròdza

ròạ

rwạ

roá

sapa «sève »

saba

saba

sabạ

sabạ

saba

secare « couper »

segare > sedhare > sedzhare

sedzhar

sear

syzar > syza > sya

sear
(refait en seiar)

pĕtra « pierre »

pèdra > pèdzra

pèira

pèirạ

pèirạ

pèira

trĭfolu « trèfle »

trébzolo

trebzle > treule

treule

treule

treule

rŏsa « rose »

ròza

ròza

ròzạ

ròzạ

ròsa

aprili « avril »

abrili

abril

abril

abrial > abrià > abriyà

abrial

Assourdissement des sonores devenues finales

Lorsque l’évolution linguistique amène une consonne sonore en position de fin de mot, ou de fin de syllabe, cette consonne devient sourde.

Assourdissement des consonnes sonores en fin de mot, parler sigolénois


R I

R II

R III

R IV

forme écrite

lŭpu « loup »

lobo

lop

lp

lp > l

lop

bŭrgu « bourg »

borgo

borc

brc

brc > br

borg

fŏcu « feu »

fògo

fòc

fuòc > fòc

fòc > fyzòc > fyzò > fyò

fuòc



Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2014- modifié- 2016

Parler de Sainte-Sigolène

Le roman

Alphabet étendu

Quelques notions de phonétique articulatoire

Le système vocalique du roman occidental

L’accentuation romane

Sonorisation des consonnes intervocaliques sourdes

Palatalisation de C et de G devant E et I (première palatalisation)

Effacement des voyelles finales E et O

Effacement des voyelles posstoniques

Evolution de V latin

Affaiblissement de B intervocalique

Affaiblissement de D intervocalique

Affaiblissement de DH intervocalique

Affaiblissement de G intervocalique

Effacement de N instable en fin de mot

Conservation de AU primitif

La diphtongaison de È et de Ò en roman I

La diphtongaison de E et de O en roman II

Le groupe CT est devenu YT

La diphtongaison de È et de Ò en roman III

Formation de U antérieur, fermeture de O ( Ụ )

Introduction des mots savants

Disparition du système de cas

Le système vocalique sigolénois

Séparation de A antérieur et de A postérieur

La palatalisation moderne

E peut être prononcé I

Simplification des triphtongues

La prononciation proclitique

Les mots brefs

Effacement de S

Effacement de L

Effacement des consonnes finales

Consonantification des voyelles

Déplacement d'accent

Le suffixe ÈIR/ÈIRA

Le suffixe AOR devenu ÒUR

Palatalisation de GL

E devant R

L'interdiction

La négation

La restriction

L'action répétée

Les articles

Les pronoms

Les articles et pronoms démonstratifs

Les adjectifs et pronoms possessifs

Les adjectifs numéraux

Le sujet indéfini

Le présent simple

Le présent composé

Le passé simple

L'imparfait

Le futur simple

Le conditionnel

Le subjonctif

L'impératif

Conjugaison de Èsser

Conjugaison de Aver

Conjugaison de Faire


Marraire
Paraulas de tèrras occitanas
Çais sètz benvengut.
Dilús 18 de decembre de 2017
dètz oras manca dètz
A Prepaus | Mapa | Letra Marraire |